Qu’est-ce que le Plan d’Action Conjoint de La Valette (PACV)?


En novembre 2015, un Sommet sur la migration a eu lieu à La Valette, Malte. Les chefs d’État et de gouvernement européens et africains se sont réunis autour de l’objectif de renforcer la coopération entre les 2 continents.

Deux textes ont été adoptés dans un esprit de solidarité, de partenariat et de responsabilité partagée :

Une déclaration politique soulignant la préoccupation des États et organisations participants concernant les conséquences humanitaires de la migration irrégulière et leur engagement en faveur de l’amélioration de la gestion des flux migratoires.

Le Plan d’Action Conjoint de La Valette (PACV), qui définit une série de priorités visant à soutenir les partenaires de La Valette dans le renforcement de la gouvernance des migrations entre l’Europe et l’Afrique. Le PACV est devenu le cadre régional pour aborder la politique migratoire. Il s’articule autour de cinq domaines, chacun d’entre eux traitant d’un domaine spécifique.






« Nous ne nous faisons pas d’illusions: nous ne pouvons améliorer la situation du jour au lendemain. Toutefois, nous sommes déterminés à faire en sorte que les gens aient d’autres solutions que risquer leur vie ».

Source: Consilium communiqué de presse, 2015, Intervention du président Donald Tusk à l’occasion de la conférence de presse tenue lors du sommet de la Valette sur la migration, [En ligne]

Les 5 domaines du PACV





C’est également lors du Sommet de La Valette sur les migrations que le Fonds Fiduciaire d’Urgence de l’UE pour l’Afrique (FFU) a été officiellement lancé. Ses trois régions cibles sont la région de l’Afrique du Nord, la région du Sahel/lac Tchad et la région de la Corne de l’Afrique. Le Fonds aborde  4 lignes d’action principales de manière intégrée et coordonnée : de plus grandes opportunités économiques et d’emploi ; le renforcement de la résilience des communautés et




en particulier des plus vulnérables, y compris les réfugiés et autres personnes déplacées ; l’amélioration de la gestion des migrations dans les pays d’origine, de transit et de destination et l’amélioration de la gouvernance et de la prévention des conflits et la réduction des déplacements forcés et des migrations irrégulières. Les résultats concrets sont escomptés de manière rapide et efficace. Le financement total est d’environ 4,7 milliards d’euros.


Le suivi du PACV


Le Processus de Khartoum et le Processus de Rabat ont été identifiés comme des mécanismes existants appropriés pour suivre la mise en œuvre du PACV.  Les points focaux de ces dialogues régionaux sur les migrations couvrant l’Europe, l’Afrique de l’Ouest et de l’Est, sont devenus les partenaires du PACV. Le suivi est un processus piloté par les parties prenantes. Les points focaux du PACV font preuve d’appropriation en fournissant autant d’informations que possible sur leurs initiatives pour alimenter une base de données. Ces rapports permettent aux décideurs d’élaborer des politiques de migration fondées sur des faits et de partager leurs bonnes pratiques.





Le Centre international pour le développement des politiques migratoires (ICMPD) soutient ce processus par le biais du projet de soutien au dialogue Afrique-UE sur les migrations (MMD), financé par l’Union européenne, dans le cadre de la stratégie commune Afrique-UE et du programme panafricain. 


Depuis 2015, les partenaires du PACV ont fait le point sur leurs progrès à plusieurs reprises lors des réunions de fonctionnaires de haut niveau du PACV (SOM) où des représentants des processus de Khartoum et de Rabat sont présents. Leurs conclusions communes ont réitéré l’engagement en faveur d’un partenariat Afrique-Europe sur la gouvernance des migrations et ont défini des priorités thématiques basées sur l’analyse des outils du PACV.

Le suivi du PACV est également discuté dans des réunions thématiques et est régulièrement inscrit à l’ordre du jour de chaque plateforme de dialogue. Pour plus d’informations, veuillez consulter les sites web et les documents des Processus de Khartoum et de Rabat.


Outils du suivi du PACV


Afin d’assurer le suivi du PACV, une série d’outils ont été développés :


Une base de données opérationnelle

La base de données PACV a été créée pour assurer la transparence des initiatives développées par les partenaires du PACV. Elle comprend les initiatives entreprises depuis 2015 dans les régions des processus de Khartoum et de Rabat, couvrant les 5 domaines du PACV et portant sur une ou plusieurs des 16 actions prioritaires (AP) et 89 actions ciblées (A).


Il existe 2 types d’initiatives :














Pour chaque initiative enregistrée, la base de données compile des informations telles que :

  • Titre et description de l’initiative
  • Calendrier
  • Pays de mise en œuvre
  • Organismes de mise en œuvre
  • Domaine(s) et priorité(s) du PACV abordés
  • Financement et partenaires



Un outil de visualisations

Un outil de visualisations des données a été mis en place pour fournir aux partenaires du PACV des informations utilisables sous la forme de visualisations dynamiques afin d’orienter la prise de décision basée sur les faits tout au long du suivi du PACV. Il est connecté à la base de données, ce qui permet de refléter les changements en temps réel.


L’outil de visualisations des données peut être utilisé de deux manières différentes. Des visualisations de données personnalisées sont préparées :

  • Pour les réunions – techniques ou de haut niveau – spécifiques de Khartoum ou de Rabat

  • A la demande de l’un des partenaires du PACV pour mettre en évidence leurs efforts et engagements dans la mise en œuvre du PACV lors de réunions internes ou externes


Un portail de référence

Le portail de référence du suivi du PACV fournit des informations et des mises à jour sur le suivi du PACV aux professionnels du secteur des politiques migratoires ainsi qu’au grand public, et sert de passerelle pour les partenaires du PACV. En se connectant à leur compte personnel sur le portail, les partenaires accèdent à leur « tableau de bord » à partir duquel ils peuvent être redirigés vers :

  • La base de données

  • L’outil de visualisations de données

Ils peuvent également accéder à du matériel et des ressources conçus pour les aider dans les processus de collecte, de saisie et de nettoyage des données .



Principales réalisations du suivi du PACV

Depuis 2015, l’équipe de soutien au suivi du PAC peut rendre compte des principales réalisations suivantes :

3

40+

2

1000+

10+

Outils opérationnels: une base de données, un outil de visualisations et un portail de référence

Sessions de formation sur la base de données

Cycles de collecte de données

Initiatives enregistrées et vérifiées dans la base de données (y compris le FFU)

Analyses de données rapportées lors de réunions techniques et de haut niveau